Les français et la télévision (Hubert)

Contacter le secrétariat

Les français et la télévision.

file :///C :/Users/eleve.PEDAGOGIE.001/Desktop/Pratiques-culturelles-SA.pdf

Ce document est un tableau réalisé par le DEPS qui présente l’audience des différentes émissions et le temps passé devant la télévision en pourcentage et par heure selon la catégorie socio-professionnelle en 2008.
2 grandes catégories sociales sont comparées : les cadres et professions intellectuelles supérieurs et les ouvriers.
D’après le DEPS en 2008, 6% des cadres et professions intellectuelles supérieurs et 1% des ouvriers ne regardent jamais la télévision. Sur l’ensemble des français seul 2% de la population ne regardent jamais la télévision. En moyenne un français passe 21h par semaine devant la télévision ce qui représente 3h par jour. Un cadre passe une demi-journée par semaine à regarder la télévision, 8h de moins qu’un ouvrier qui passe 20h par semaine devant la télévision. Ces chiffres montrent que les cadres passent moins de temps devant la télévision car un cadre cherchera à se cultiver par des sources autres que la Télévision. L’audience des émissions n’est pas la même selon le type d’émission. On peut voir que sur TF1 les ouvriers sont majoritaires car ils représentent 54% des téléspectateurs contre 19% pour les cadres. 45% des ouvriers regardent les enfants de la télé. On peut remarquer de même pour Koh lanta, 36% des ouvriers regardent cette émission. 47% des français regardent TF1 ce qui représente quasiment ½ de la population française.
Contrairement à TF1, ARTE est essentiellement une chaîne ouverte sur les cultures et le monde. La chaine attire 21% des cadres et professions intellectuelles supérieurs contre seulement 5% pour les ouvriers.
Pour en conclure, cette étude des fréquentations des différentes chaines de télévisions montre bien que la catégorie socioprofessionnelle et la culture jouent un rôle majeur sur le choix du contenu regardé et le temps passé à regarder la télévision. Le niveau de diplôme et la catégorie sociale à laquelle on appartient détermine en prtie le choix des émissions regardées.

Page précédente