Les intermittents du spectacle (Tatiana G)

Contacter le secrétariat

Un intermittent du spectacle est un salarié à employeurs multiples qui cotise à toutes les caisses (travail durée déterminée ou non). Et exactement comme tous les salariés, ses périodes d’inactivité professionnelle sont soumises aux règles d’un régime d’indemnisation qui dépend de l’Assurance Chômage (Aide Retour Emploi - ARE). L’allocation d’aide au retour à l’emploi des intermittents du spectacle est calculée à partir du nombre d’heures travaillées pendant des périodes précises, en tenant compte du salaire de référence.
Intermittent du spectacle ce n’est pas un métier : un intermittent du spectacle est un musicien, un comédien, un technicien du son etc. qui travaille sous contrat de travail à durée déterminée.
75 % des 130 000 professionnels dans l’art sont les intermittents du spectacle, un statut qui leur permet, sous certaines conditions, d’avoir des allocations chômage entre deux contrats à durée déterminée, le temps d’un projet artistique.
Il existe des intermittents comme l’éclairagiste, le scénographe, le décorateur, le costumier, les régisseurs (lumière, son ou spectacle), mais aussi les machinistes et les ouvriers (peintre, menuisier, électricien…), les gestionnaires qui montent les budgets (producteur de spectacle ou de musique), recherchent un lieu de représentation et un public (diffuseur, tourneur, organisateur de festival) ou administrent une salle de théâtre et/ou de concert.

Page précédente