Un Lycée Porte de Vanves ?

Contacter le secrétariat

Deux raisons : un espace disponible et un quartier neuf.

Tout autour de Paris, l’espace s’étendant des boulevards des maréchaux aux communes limitrophes (ici Malakoff) était un espace interdit de construction baptisé « la zone », ces terrains libres jouxtant les anciennes fortifications, où avaient trouvé refuge les classes populaires de Paris et de la proche banlieue. Ce lieu de mémoire collective, a été source d’inspiration pour les romans de Zola comme pour les chansons d’Edith Piaf. Quelques baraquements abritaient des marginaux et des gitans qui organisaient parfois de grandes fêtes. Les chiffonniers de l’époque ont laissé en héritage les puces de la porte de Vanves qui animent notre quartier hebdomadairement, comme vous avez encore pu le constater ce matin.

Cet espace a été progressivement acquis par la ville de Paris. Dans les années 1950, y ont été construits des équipements publics tels que des bâtiments scolaires, stades, INSEE….

Un quartier en voie d’urbanisation : l’expansion démographique et économique de l’après-guerre suscite la construction de logements sociaux sur les terrains disponibles notamment autour de la porte de Vanves (cotés 14 et 15° arrondissements).

Page précédente